The void - bully romance
Fantastique/Science Fiction | Livres

The void – CoraLee June & Raven Kennedy

28 juillet 2019

Hello, je vous présente « The Void » de CoraLee June & Raven Kennedy. C’est un livre fantastique qui a beaucoup plu aux américaines en juillet. Il fait partie de la mode littéraire « bully romance », qu’on retrouve aux USA actuellement.

Attention ce roman n’est disponible qu’en anglais.


+ Genre: Horreur
+ Date de parution: 8 juin 2019
+ Nombre de pages: 382 pages
+ Prix sur Amazon: 3,52 euros pour la version Kindle et 15,13 euros pour la version papier
+ Lien Amazon: cliquez ici

CoraLee June & Raven Kennedy sont des auteurs connues en matière de romance et d’horreur. J’ai l’impression que cela devient de plus en plus à la mode les collaborations entre auteures américaines.


 

Résumé du livre …

 

Résumé en anglais : I was born of nothing. I’m a Void, a rare supernatural capable of absorbing powers at the brush of my skin. Feared. Hated. Untouchable. Thibault Academy is full of supernaturals that want me dead, and the most powerful of them, the Paragons, will stop at nothing to ensure I go back to the hell I came from. They’re cruel, heartless, and have created an unlikely alliance to take me down. If I want to learn how to control the nothingness, I’ll have to survive them. I was born of the void, but I’ll die from the power.

Résumé traduit en français par mes soins : Je suis née de rien. Je suis un Néant (a « void » en anglais), un rare surnaturel capable d’absorber les pouvoirs d’une personne grâce à un simple contact physique. Crainte. Détestée. Intouchable. L’Académie Thibault est pleine de surnaturels qui veulent ma mort, et les plus puissants d’entre eux, les Paragons, ne reculeront devant rien pour m’assurer de retourner dans l’enfer dont je viens. Ils sont cruels, sans cœur et ont créé une alliance improbable pour me faire tomber. Si je veux apprendre à contrôler le Néant, je devrai y survivre. Je suis née du Néant, mais je mourrai du pouvoir.

 

Mon avis …

 

Vous commencez à me connaître, je suis activement les tendances littéraires américaines. En général, cela me permet de découvrir des livres géniaux comme le dernier série de la grande Ilona Andrews « The Iron Covenant »(franchement cette femme est une de mes auteures préférées). Mais il y a toujours des exceptions qui confirment la règle, par exemple « The Void ».

Début juillet, je voyais le livre « The Void » apparaitre systématiquement sur Goodreads. Des blogueuses américaines en parlaient et les lectrices lui donnaient une très bonne note. Face à cet engouement, je me suis dit mais pourquoi pas ?

Je n’étais pas certaine que ça soit mon truc car il fait partie de la nouvelle mode littéraire dont raffolent les lectrices américaines: « reverse harem » (comme vous l’aurez compris harem inversé #siècleduféminisme) et « bully romance » (en gros une romance avec des brutes).

OK…ok.. ça aurait du être les premiers signes que le livre allait être… spécial. Mais je pars du principe qu’il faut découvrir les nouvelles modes littéraires.

Bon commençons, par le genre annoncé sur Amazon, « horreur »: Honnêtement, je cherche encore la scène d’horreur. La seule personne prise d’une envie incontrôlable de tuer, c’était moi à 50% du livre. C’est tout simplement, un roman fantastique dont l’intrigue se passe dans une école, un peu comme Vampire Académie.

Etant une éternelle optimiste, je trouvais que le début du roman était prometteur :

♦ Devicka est un void qui aspire les pouvoirs des autres surnaturels. A cause de ce pouvoir, elle est traitée comme une paria par les autres surnaturels : le pouvoir du Void était pour le coup intéressant et inédit.

 ♦Bien malgré elle, elle se retrouve à devoir aller à l’académie Thibault (bizarre comme non d’école mais bon). Cette école est la plus grande école de surnaturel: l’histoire manquait un peu d’originalité, après tout, les intrigues dans des écoles de surnaturel, c’est un classique du genre fantastique. Mais bon, pourquoi pas ?

Mais très vite, les choses se gâtent :

♦ Le principal problème : l’héroïne n’a pas de caractère. Devicka se laisse écraser par tout le monde et elle doit être  systématiquement sauvée par les paragons. J’aime mes héroïnes avec du tempérament donc Devicka a perdu tout intérêt à mes yeux.

♦ Son côté « fouette-moi-j’aime-ça« : Je peux comprendre l’attrait pour des livres comme Fifty Shades of gray ou des livres où le personnage masculin n’est pas tout de suite très sympathique. Mais normalement, on voit un changement s’opérer peu à peu pour que les lectrices comprennent le choix de l’héroïne. Après tout, c’est ce qui se passe dans Orgueil et préjugé. « Dans The Void », Devicka tombe amoureuse de 5 hommes (qu’est-ce que vous voulez que je vous dise… la petite est une fervente croyante en l’amour libre) …. qui la traitent comme un chien (humiliation, injure … etc). Et le pire, c’est qu’elle leur trouve de l’intérêt. Ils s’améliorent très légèrement à la fin mais l’héroïne est déjà amoureuse. Pour moi ça à été … l’incompréhension. Le côté, je tombe amoureuse de mes bourreaux, ce n’est pas trop mon truc. C’est un trop proche du syndrome de Stockholm à mon goût. Au-delà de ça, je trouve ça dommage que le lecteur ne puisse pas comprendre les sentiments de l’héroïne.

♦ Et pour finir, arrivée à 80% du livre que je connaissais déjà la fin. Aucune surprise … vraiment une intrigue fantastique sans originalité. Dommage …

Vous l’aurez compris je n’ai pas aimé ce livre. Dommage car il commençait bien.

Bref, une grosse déception… je ne peux pas vous le recommander.

Le bon côté des choses, c’est que je sais que la mode « bully romance » n’est pas du tout, du tout, fait pour moi 😉

Ce qu’il faut retenir …

Ce que j’ai aimé: 

♥ Le monde surnaturel décrit

♥ Le concept de The Void

Ce que je n’ai pas aimé:

♠ Personnage principal très superficiel

♠  La romance peu travaillée

♠ Fin prévisible

Ma note … 

 

Suggestion livre : 

 

 

 

→ Si vous souhaitez lire un livre fantastique en anglais, je vous recommande « The Cruel Prince – Holly Black »

 

 

 

 

 


J’espère que cet article vous plaira

Bon dimanche  🙂

Anna


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.