The City Between
Coups de coeur | Fantastique/Science Fiction | Livres

Between Jobs (The City Between Book 1) – W.R. Gingell

18 février 2020

Bonjour ! J’ai eu un coup de coeur pour le tome 1 de The City Between : Between Jobs. C’est une série fantastique bourrée d’humour et très originale.


+ Genre: Fantastique
+ Date de parution:  25 mai 2018 / Langue : Anglaise
+ Nombre de pages: 244 pages
+ Prix sur Amazon: 3,62 euros pour la version Kindle et 12,68 euros pour la version papier
+ Lien Amazon: cliquez ici

W.R. Gingell est une auteure venant de Tasmanie. Elle aime écrire des livres fantastiques et quelques fois de la science fiction. Elle passe son temps à lire, à boire une quantité excessive de thé et à s’affaler devant un bon feu de cheminé pour écrire.


 

Résumé du livre …

 

When you get up in the morning, the last thing you expect to see is a murdered guy hanging outside your window. Things like that tend to draw the attention of the local police, and when you’re squatting in your parents’ old house until you can afford to buy it, another thing you can’t afford is the attention of the cops.

Oh yeah. Hi. My name is Pet.

It’s not my real name, but it’s the only one you’re getting. Things like names are important these days.

And it’s not so much that I’m Pet.

am a pet.

A human pet: I belong to the two Behindkind fae and the pouty vampire who just moved into my house. It’s not weird, I promise—well, it is weird, yeah. But it’s not weird weird, you know?

 

Mon avis …

 

Je suis tombée sur la série The City Between un peu par hasard en fin de semaine dernière. Ayant une bonne crève, je recherchais un livre fantastique pour me remonter un peu le moral. Ce livre a eu l’effet escompté : je me suis retrouvée emmitouflée dans ma couette à pouffer de rire devant mon Ipad. Honnêtement, je ne m’attendais pas à tel coup de coeur :

L’intrigue : Le gros point positif de ce livre est l’originalité de l’intrigue. Notre héroïne est une jeune femme (17 ans) qui vit illégalement dans la maison où ses parents ont été assassinés. Un jour un nouveau meurtre est commis devant ses fenêtres. Malheureusement, l’enquête attire trois détectives hors du commun : 2 fées et un vampire coréen. Ils décident d’acheter la maison et de s’y installer pour mener leur enquête. Autant vous dire que cela n’arrange pas notre héroïne. Lorsque les 3 détectives finissent par la découvrir, ils décident de l’adopter … pas comme un humain … ben non ça serait trop simple … mais comme un animal de compagnie.

Et oui, les fées considèrent les humains comme des choses ou des animaux. Ils décident de la dénommer « pet » et passent un marché avec elle : elle fait la cuisine et le ménage et en contrepartie ils la logent et la protègent.

Notre héroïne, peu ordinaire et très pragmatique, décide que le marché est plutôt acceptable pour le moment (toute façon, elle n’a pas trop le choix). Pet étant bien têtue, elle aidera les 3 détectives à résoudre l’affaire.

Franchement, j’ai beaucoup ri en lisant les interactions entre les protagonistes. Pet est drôle et ne le laisse pas faire. Si les 3 détectives pensaient avoir une humaine douce et bien serviable, ils se sont trompés.

W.R. Gingell nous emmène dans un univers drôle et palpitant. L’enquête ne va pas être de tout repos pour nos 4 compères.

Les personnages : Dans la série The City Between, les 4 personnages principaux sont drôles et originaux.

Pet est une jeune femme excentrique qui a un attachement extrême à la maison de son enfance et un boulot pourri. Elle s’ennuie énormément dans cette maison vide. Elle vit l’enquête des 3 détectives comme une aventure passionnante. Bien que n’arrêtant pas de se disputer avec JinYeong, le vampire coréen, elle va doucement s’attacher aux 3 êtres.

Zero, Athelas et JinYeong sont aussi des personnages très originaux. Zero et Athelas, les deux fées, ne ressemblent pas du tout aux fées qui peuvent être décrites dans les oeuvres romantiques. Zero est bougon et Athelas est sympathique mais très stratège. JinYeong est un vampire têtu et imbu de lui-même qui a décidé de ne parler que coréen car il estime ne pas parler suffisamment bien anglais (en gros un vrai boulet).

Humour ? Comme vous l’aurez compris, ce livre est plein d’humour. Les scènes où Pet essaye de comprendre JinYeong qui ne parle que coréen sont mythiques.

Et, le moment où Pet comprendre qu’ils veulent la prendre comme animal de compagnie/ esclave est pas mal non plus.

Romance ? Il n’y a pas du tout de romance dans le tome 1 de The City Between. Par contre, la relation entre pet et ses « maitres » se construit peu à peu. Ils s’attachent à elle. Et bien que les mots leur écorchent la bouche, je pense qu’ils commencent à vraiment l’apprécier.

En conclusion, si vous cherchez une série fantastique drôle, vraiment originale et qu’un livre en anglais ne vous fait pas peur alors je vous recommande la série The City Between.

Ce qu’il faut retenir …

 

Ce que j’ai aimé: 

♥ L’originalité de l’intrigue

♥ Les personnages

♥ L’humour

Ce que je n’ai pas aimé:

♠ Le premier tome est un peu court à mon goût

 

Ma note … 

 

Vous cherchez un livre fantastique à lire ? Vous pouvez aussi découvrir ma chronique sur Les meilleurs livres urban fantasy 2019

 

Avez-vous lu ce livre ?


Bon mardi 🙂

Anna


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.